Déontologie et éthique des hypnothérapeutes

Je ne suis ni médecin, ni psychiatre. Je ne fais donc pas de diagnostics, ne soigne pas et ne guéris pas. Les séances sont réalisées dans le cadre d’un accompagnement et de démarche de solutions à l’exclusion de tout objectif médical (ou paramédical) et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire. Seul un médecin est habilité à poser des diagnostics, prescrire, modifier ou supprimer tout traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.

Ma pratique répond à la charte éthique respectée par tous les praticiens de l’Ecole centrale d’hypnose et s’appuie sur la code de déontologie  du Syndicat National des Hypnothérapeutes.

Dans le cadre de ma pratique je ne suis pas habilitée à faire de diagnostics, à prescrire des médicaments ou à soigner. Les séances ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire. Seul un médecin est habilité à poser des diagnostics, prescrire, modifier ou supprimer tout traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.

RESPECT DES DROITS FONDAMENTAUX

L’hypnothérapeute exerce sa mission dans le respect de la dignité humaine, de la vie personnelle, privée et familiale de la personne.

MORALITÉ, PROBITÉ ET HUMANITÉ

L’hypnothérapeute exerce ses fonctions avec indépendance, probité et humanité. Il fait preuve, à l’égard de ses clients, de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence.

INDÉPENDANCE

La profession d’hypnothérapeute est une profession libérale et indépendante.

SECRET PROFESSIONNEL

Le secret couvre tout ce qui est venu à la connaissance de l’hypnothérapeute dans l’exercice de sa profession, c’est-à-dire non seulement ce qui lui a été confié mais aussi ce qu’il a vu, perçu, entendu, compris ou ressenti.

INTÉRÊT DU CLIENT

L’hypnothérapeute a l’obligation de poursuivre au mieux les intérêts de son client.

CLAUSE DE CONSCIENCE

L’hypnothérapeute se décharge de toute mission contraire aux principes déontologiques de sa profession ou mettant en péril son indépendance.

PRINCIPE DE NON-DISCRIMINATION

L’origine, les mœurs, la situation de famille, un handicap ou l’état de santé, l’appartenance vraie ou supposée À une ethnie, une nation, une religion déterminée ou à un courant politique ne peuvent constituer un motif valable pour poser sa clause conscience.

HONORAIRES

L’hypnothérapeute doit informer le client du montant de ses honoraires, fixés avec mesure et équité.

FORMATION CONTINUE

L’hypnothérapeute doit entretenir et perfectionner ses connaissances et compétences professionnelles En tenant compte des évolutions techniques, scientifiques et éthiques de la profession.